Les conseils pour progresser : Concentration et diversion

En ces temps de rentrée, beaucoup d’entre vous vont se mettre (ou se remettre) sérieusement à la pratique d’un instrument. Pour vous aider dans ce chemin semé d’embûches et de petits plaisirs, Contraste Music'Ole vous a concocté une série de conseils à mettre entre toutes les mains. Bonne lecture, et surtout bonne musique !

telepiano

C’est un cliché mais il a un fond de vérité : nous vivons bombardés d’informations et de distractions permanentes, et les havres de paix dans notre vie quotidienne se créent plus qu’ils ne se trouvent. L’apprentissage d’un instrument demande du temps, de la concentration, voire… du silence. Le silence est une composante essentielle de la musique, et votre concentration en sera que meilleure dans un environnement qui ne vous impose pas d’informations sonores supplémentaires. Le temps de la concentration n’est pas aussi important que la qualité de cette concentration : en d’autres termes, mieux vaut travailler pendant un quart d’heure en étant tout entier sur sa guitare que de travaillant pendant une heure en s’interrompant pour regarder son twitter toutes les trois minutes.

Mais la concentration n’est pas l’unique moyen de surmonter un obstacle technique. Dans les Entretiens avec Jonathan Cott, le pianiste Glenn Gould expliquait que lorsqu’il butait sur un passage particulièrement ardu, il installait un poste de télévision sur un côté de son piano, et un poste de radio à l’autre bout, les deux allumés et diffusant des informations différentes. Cette technique permettait à Gould d’attirer son attention sur autre chose que la musique, ce qui l’empêchait de se tromper en se focalisant trop fort sur le passage en question. Un moyen de faire diversion en quelque sorte… Dans votre routine de travail, cette astuce peut être appliquée de manière très simple, comme le fait de faire vos gammes en regardant la télévision. Votre attention n’est pas focalisée sur le processus mécanique et vous travaillez donc sans même vous en apercevoir, et sans stresser puisque vous réfléchissez uniquement à ce qui se passe sur l’écran. Cette méthode n’exclut pas des plages de concentration plus stricte, bien au contraire : les deux approches sont complémentaires.

0
  Articles liés

Ajouter un commentaire